S1 Mise en place appareils sexuels

Chapitre 1,  Devenir homme ou femme

Avant la séance

Lecture article du monde du 11 juillet 2012: Et dieu crée Caster Semenya

article de Pour la science N°418 Aout 2012 page 14

Pendant la séance

Comment le sexe se met-il en place au cours du développement embryonnaire. Quels sont les différents rôles des hormones durant la mise en place du sexe et de la sexualité?

I/ La mise en place du sexe d’un individu

TP 1 mise en place des structures et de la fonctionnalité des appareils sexuels

Document 1:

coupe feminin longitidinal

 

coupe feminin transversale

Document 2:

coupe masculin transversale

document 3:

caryotype

document 4:

différentiation sexuelle

Document 5:

dev embryonnaire

Schéma bilan:

schéma bilan corrigé

Le sexe est d’abord déterminé génétiquement (XY pour les hommes, XX pour les femmes), ce qui entraîne la différenciation des gonades (testicules chez les hommes, ovaires chez les femmes). Les gonades produisent alors des hormones qui permettent la mise en place du sexe : la testostérone et l’AMH, toutes deux produites par les testicules, provoque la différenciation des gonades en sexe masculin, alors que leur absence entraîne la différenciation des gonades spontanée en sexe féminin. L’augmentation de la production d’hormones au cours de la puberté est responsable de la mise en place des caractères sexuels secondaires et du fonctionnement de l’appareil génital.

Après la séance

Remplir votre texte à trou à partir du 2eme lien ci-dessous.

Faire l’activité en ligne :

edu 3


Le coin du professeur

Savoir: La mise en place des structures et de la fonctionnalité des appareils sexuels se réalise sur une longue période qui va de la fécondation à la puberté, en passant par le développement embryonnaire et fœtal.

Limite:

On étudie les trois étapes de la différenciation mais:

– le lien entre sexe génétique et sexe phénotypique s’appuie sur des données médicales et non expérimentales;

– on n’entre pas dans le détail des mécanismes montrant l’influence du sexe génétique sur le sexe phénotypique (gène SRY, protéine TDF)

Savoir faire: Caractériser à partir de différentes informations et à différentes échelles un individu de sexe masculin ou de sexe féminin.

Expliquer, à partir de données médicales, les étapes de différenciation de l’appareil sexuel au cours du développement embryonnaire.

 

Publicités